Les secrets de fabrication...

D'octobre à fin novembre, les pommes sont ramassées et stockées à l’abri de l’humidité. Les fruits arrivés à maturité sont broyés, puis la pulpe est pressée pour obtenir le moût qui doit présenter une richesse saccharimétrique minimale naturelle de 108 grammes par litre au moment du mutage pour le Pommeau de Normandie, 123 grammes par litre pour le Pommeau de Bretagne et du Maine.

Jusqu’au 15 février de l'année suivant celle du début de la récolte, les Pommeau sont élaborés par mutage du moût avec une appellation de Calvados, une « Fine Bretagne » ou une « Fine du Maine ». Ils sont élevés pendant au moins un an en fût de chêne après leur distillation et titrent au minimum 65% vol.

Le mutage est réalisé afin de bloquer la fermentation du moût et d’amener le titre alcoométrique volumique acquis de la boisson spiritueuse obtenue entre 15% et 20%, dans le respect des proportions d'environ trois quarts de moût pour un quart d'eau-de-vie. Il convient de bien mélanger les deux composants au cours des premières semaines.

Le Pommeau de Normandie

Le Pommeau de Normandie doit subir un vieillissement minimum de 14 mois en fûts de chêne après le mutage et ne pourra être mis en circulation qu'à partir de la fin du 15ème mois suivant la date de mutage.

Il doit présenter les caractéristiques analytiques suivantes à la commercialisation :

  • Titre alcoométrique acquis compris entre 16 % vol et 18 % vol.
  • Teneur en sucres non fermentés supérieure à 69 grammes par litre.

Le Pommeau de Bretagne

Le Pommeau de Bretagne ne pourra circuler qu'à partir du 1er juin de l'année qui suit la fin de la période de mutage, soit une période de vieillissement d'au minimum quatorze mois après le 15 février de l'année suivant celle du début de la récolte et une période de maturation en bouteille d'au minimum trente jours.

Il doit présenter les caractéristiques analytiques suivantes lors de sa commercialisation :

  • Titre alcoométrique acquis compris entre 16 % vol et 18 % vol.
  • Teneur en sucres non fermentés supérieure à 90 grammes par litre.

Le Pommeau du Maine

Le Pommeau du Maine doit vieillir au minimum 21 mois après l'opération de mutage et subir une période de maturation en bouteilles d'au minimum 30 jours. Il ne pourra circuler qu'à partir du 1er septembre de l'année qui suit la fin de la période fixée pour les opérations de mutage.

Il doit présenter les caractéristiques analytiques suivantes lors de sa commercialisation :

  • Titre alcoométrique acquis compris entre 16 % vol et 18 % vol.
  • Teneur en sucres non fermentés supérieure à 90 grammes par litre.
Suivez-nous : Facebook 
Avec le soutien de
logo region normandie 4 Logo UE FEADER couleur 002

Newsletter - fr