Histoire

Poirier à poiré : la plus ancienne espèce cultivée en Normandie

Poirier2-Gerard-Houdou


Originaire du Moyen-Orient et du nord de l'Asie centrale, le poirier pousse à l'état sauvage dans toutes les régions tempérées d'Europe et d'Asie occidentale. Son fruit est alors si petit et amer qu'il convient à réaliser une boisson fermentée s'apparentant au cidre. Au IVème siècle, Saint-Jérôme parle nommément du poiré (Piracium) et semble être le premier auteur qui ait introduit ce mot dans la langue latine.

La culture du poirier en Normandie est vraisemblablement plus ancienne que celle du pommier. Les boissons produites à partir de poire ont longtemps été répandues dans le Bocage Normand et tout particulièrement dans le Passais (aujourd'hui Domfrontais) et le Mortainais, deux régions traditionnellement productrices de poiré.

En bordure du Massif Armoricain, le Domfrontais offre un sol profond au climat océanique favorable au développement des poiriers. Aujourd'hui encore, cette région est caractérisée par la présence d'un verger de poiriers haute tige unique en Europe avec plus de 100 000 poiriers à Poiré. Ces arbres présents dans tout le paysage sont plantés autour des corps de fermes dans des prés pâturés par les vaches laitières. Il faut attendre près de dix ans pour récolter les premières poires et près d'un demi-siècle pour atteindre la pleine production. La longévité de l'arbre est exceptionnelle.

Il n'est pas rare de trouver des poiriers de plus de 300 ans!

Ce patrimoine remarquable s'étend sur toute la partie ouest du Parc Naturel Régional Normandie-Maine et a motivé son soutien actif en faveur de la conservation des variétés anciennes et de leur mise en valeur au travers de programmes de plantation.

 Le 12 décembre 2001, la Commission Nationale des Appellations d'Origine confirme la naissance d'une nouvelle Appellation dans l'univers des produits cidricoles : le Poiré Domfront AOC. Le 24 décembre 2002, le décret est publié au Journal Officiel récompensant les 10 années de recherche et de conviction du Syndicat des Producteurs de Poiré Domfront soutenu par le Parc Normandie-Maine pour l'amélioration de la qualité, la commercialisation et la promotion de ce produit.

©Gérard Houdou

Suite à la Loi d'Orientation Agricole de 2006, un nouveau cahier des charges définissant les conditions de production du poiré Domfront est homologué par décret le 29 octobre 2009.
La zone d'appellation du POIRE DOMFRONT AOC s'étend sur une quarantaine de Communes situées au carrefour de trois départements : sud-ouest de l'Orne, sud de la Manche et nord de la Mayenne.

Depuis mars 2006, l'AOC est protégée au plan européen par le réglement n° 510/2006. L'Appellation d'Origine Protégée (AOP) est la transposition au niveau européen de l'AOC française pour les produits laitiers et agroalimentaires (hors viticulture).
A partir du 1er mai 2010, le règlement n°628/2008 relatif à la protection des indications géographiques et des appellations d'origine des produits agricoles et des denrées alimentaires, mentionne l'obligation d'apposer sur les étiquetages le logo AOP pour les produits en appellation d'origine protégée, tels que le poiré Domfront.

Ludique !

miniquiezzTestez vos connaissances !

Infos contact

IDAC
6, place Boston
14200 Hérouville Saint Clair
tél : 02 31 53 17 60
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L' Idac

Interprofession Des Appellations Cidricoles, Producteurs de Calvados, Calvados Pays d’Auge, Calvados Domfrontais, Pommeau de Normandie, Pommeau de Bretagne, Pommeau du Maine, Cidre Pays d’Auge, Cidre Cornouaille, Poiré Domfront.