Il était une fois...

...les cidres du Pays d'Auge et de Cornouaille !

Nous sommes connus des peuples antiques et nous nous serions joliment appelés « Chekar » en hébreu, « Sikera » en grec puis « Sicera » en latin qui signifiait « boisson enivrante ».
Quelle que fut notre origine, nous, "vins de pommes" fabriqués à partir de jus de pommes fermenté devînmes sidre puis cidre au cours du premier millénaire.
L'usage du cidre et surtout celui du poiré en France, nous apprend M. Louis Du Bois, historien de Lisieux, remonterait à la fin du VIe siècle ou au commencement du VIIe.
"Ces boissons passèrent, avant l'invasion des Maures, d'Afrique dans l'Espagne et la Biscaye (pays basque espagnol). Ce fut de ces contrées que les anciens navigateurs dieppois rapportèrent les meilleures variétés de pommiers et de poiriers connues alors".

idac-hautetige

 

L'arrivée de ces premiers greffons enrichit le patrimoine génétique normand abondant en multiples variétés de pommiers sauvages. Terre de prédilection, la Normandie offre à ces arbres une nature de sol et un climat favorable à leur développement et leur culture deviendra au fil du temps, source de richesses.

 


L'amélioration des techniques de pressurage, l'importation de plants améliorés, la condamnation du vignoble normand par Charles IX sont autant de facteurs qui contribuent à l'essor de la production cidricole. Apprécié des souverains français et du Clergé, le cidre devient un art de vivre au XVe siècle. Les gentilshommes plantent, greffent, pressent et dégustent. Cette période faste pour les régions productrices, Bretagne, Normandie et Maine, dure jusqu'en 1914 et se trouve consacrée par les travaux de nombreux pomologues qui s'intéressent à la culture de l'arbre, à la sélection des meilleures variétés et oeuvrent pour améliorer la fabrication du cidre.

Huet-4


Cependant, les bouleversements économiques engendrés par les deux guerres mondiales modifient le paysage des vergers. Un certain désintérêt pour les fruits, la recherche de la productivité au détriment du goût et l'abandon par l'Etat des quotas d'alcool annoncent la fin de la production traditionnelle.
Dans les années 80, les producteurs du Pays d'Auge et du Finistère montrent leur détermination à sauvegarder leur patrimoine variétal et deviennent leaders des replantations.

Afin de protéger un cidre de terroir élaboré à partir de pommes à cidre locales et selon des techniques de production traditionnelles, les producteurs augerons et finistériens demandent une reconnaissance en AOC (Appellation d'Origine Contrôlée).

Prés de dix ans d'enquêtes sur les variétés, les conditions d'élaboration et l'analyse des sols pour délimiter l'aire géographique d'appellation, permettent l'obtention de l'appellation "Pays d'Auge" Contrôlée et de l'appellation "Cornouaille" Contrôlée en mars 1996.

La Loi d'Orientation Agricole de Janvier 2006 va entrainer une révision des cahiers des charges de l'AOC Pays d'Auge et de l'AOC Cornouaille homologués le 29 octobre 2009 par décret.
Depuis mars 2006, l'AOC est protégée au plan européen par le réglement n° 510/2006. L'Appellation d'Origine Protégée (AOP) est la transposition au niveau européen de l'AOC française pour les produits laitiers et agroalimentaires (hors viticulture).

A partir du 1er mai 2010, le règlement n°628/2008 relatif à la protection des indications géographiques et des appellations d'origine des produits agricoles et des denrées alimentaires, mentionne l'obligation d'apposer sur les étiquetages le logo AOP pour les produits en appellation d'origine protégée, tels que le cidre Pays d'Auge et le cidre Cornouaille.

Ludique !

miniquiezzTestez vos connaissances !

Infos contact

IDAC
6, place Boston
14200 Hérouville Saint Clair
tél : 02 31 53 17 60
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L' Idac

Interprofession Des Appellations Cidricoles, Producteurs de Calvados, Calvados Pays d’Auge, Calvados Domfrontais, Pommeau de Normandie, Pommeau de Bretagne, Pommeau du Maine, Cidre Pays d’Auge, Cidre Cornouaille, Poiré Domfront.